Verlaine et Mathilde

08. October 2008 Les spectacles 0

Spectacle nocturne itinérant aux Batignolles, Paris 17ème.
Par l’association Rififi aux Batignolles
Journées du patrimoine 2008

 

Avec (entre autre) Annabelle, Aude, Fanny et Valérie

 

Voir les photos réalisées par Remy Grandroques, photographe :

http://remygrandroques.free.fr/durififiauxbatignolles/3-VERLAINE-1/verlaine1.html

http://remygrandroques.free.fr/durififiauxbatignolles/3-VERLAINE-2/verlaine2.html

http://remygrandroques.free.fr/durififiauxbatignolles/3-VERLAINE-3/verlaine3.html

 

Rétrospective sur la vie de Verlaine, spectacle itinérant nocturne qui retrace la vie de Verlaine de 1869 à 1871, période où il vécut dans le quartier, sous la forme de six scènes réparties dans trois rues du quartier des Batignolles. Le retour sur les années de sa vie aux Batignolles est l’occasion de voir la ville comme un roman. Le public est réparti en groupe de 30 à 50 personnes et se laisse guider par un comédien qui le fait passer de scène en scène. Le spectacle ne dépasse pas les 60mn. et débute à 21h30 pour se finir à 23h30.
Les différents décors sont cachés les uns des autres, mais une ambiance générale de rêverie et de poésie rêgne sur l’ensemble du parcours.
Un véritable “espace Verlaine” est créé dans le quartier.

On voit Verlaine attablé, en plein effort de concentration et de création, seul, un peu perdu, avec comme partenaire de nombreux verres d’absinthe. La premiére scène, rue Darcet se déroule dans un enclos à cochon, où l’on découvre l’ambiance des salons où les poêtes se lancent des défis de poésie à la suite d’un repas généreux. Une ambiance délurée face à la dure réalité des lendemains trop arrosés. La deuxième scène, au café des caves populaires, est la rencontre entre Verlaine et sa future femme, Mathilde de Mauté, par l’intermédiaire du frère de la belle. La troisième scène, rue Nollet, s’attarde sur le temps des fiançailles du couple, qui connut moults péripéties. Vient ensuite le temps du mariage,mais surtout du divorce, prononcé quelques années plus tard, toujours rue Nollet. La cinqième scène, à l’angle de la rue des Dames et de la rue Lécluse nous replonge dans l’ambiance de la Commune et de ses barricades. La dernière scène est la rencontre entre Verlaine et Rimbaud, rencontre qui perturbera à jamais la vie du poête.

Verlaine a toujours oscillé entre rêve et réalité, la vie de bohême et la bourgeoisie, la passion et la raison. Son oeuvre est intimmement liée à sa vie. Le spectacle met en valeur cette dualité.
Il s’agit d’emmener le spectateur dans un monde partagé entre rêve et réalité.

 


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *